Le journal de Gérard

Le journal de Gérard

Comment faire de l'audimat?

Prendre un sujet dramatique tel qu’un attentat dans une ville française.

Exploiter la folie meurtrière d’individus fanatisés.

Faire parler la foule pour faire peur à la foule.

Accrocher le téléspectateur en promettant des révélations de dernière minute.

Utiliser l’incertitude, le suspense, l’intox, les rumeurs et le manque d’information pour retenir le téléspectateur devant son poste de télé, téléspectateur  qui aura droit à la prochaine page de pubs car ce ne sont pas des centaines de morts innocents qui arrêterons le business des chaînes de télé.

Pour fidéliser le spectateur, prendre l’antenne 24h/24h avec des journalistes très attentifs à leur statut de star du petit écran.

Faire intervenir toujours les mêmes « spécialistes » qui ne font pas évoluer le débat.

L’actualité terroriste chaque jour présente prouve que les médias télévisés prennent un grand plaisir à faire trembler nos chaumières sans information fiable, sans certitude, avec des reportages aux images floutées qui passent en boucle commentées par des envoyés spéciaux qui ne savent rien mais qui parlent pendant des heures pour nous dire qu’ils ne savent rien.

Que dire de ces dérapages médiatiques qui se multiplient à chaque évènement tragique ?

Qu’elle est la véritable vocation de la télé ? Informer ou faire des parts de marché lucratives?

Tout ça pour l’audimat car l’audimat rapporte.

Qu’on le veuille ou non, les médias télévisés savent exploiter le malheur des populations.

 

Givry Juillet 2016

 



15/07/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 28 autres membres